La théorie du Détour
Une théorie de la relativité en psychologie

Accueil

La théorie du détour
Par Michel Cariou

Formation M2 pro

Contacts du site

Ateliers cliniques du détour [commenter]

Les ateliers du détour sont des rencontres, entre étudiants et professionnels, autour d'un thème. Dans un premier temps, un intervenant développe ce dernier au travers de la théorie du détour, puis un débat s'ouvre dans un second temps.

Année 2014

Prochain atelier: A venir
- Présenté par ... le ... à 18h30 (salle ...), campus Saint Jean d'Angély 2

...

Psychologie des oubliettes : éloge et critiques de la théorie du détour
- Présenté par Aurélien Furlan le 25 mars 2014 à 18h30 (salle 1A36), campus Saint Jean d'Angély 2

A ce jour, la théorie du détour n'a de place que dans les oubliettes de la psychologie, un lieu où on cherche à oublier celui qu'on y a installé. Dans l'historicité actuelle de la connaissance psychologique, il semble qu'il n'y ait pas de place pour une théorie qui ne s'inscrit pas dans le paysage clivé de notre discipline, où il nous faut faire le choix de la psychologie clinique ou expérimentale, de la psychologie de l'affectivité ou du cognitif, science humaine ou science naturelle etc... C'est regrettable tant pour la psychologie actuelle que pour l'évolution de la théorie du détour. Une théorie qui pour progresser dans la rencontre et la conceptualisation de la réalité psychique, doit continuer à embrasser les autres approches du psychisme et aussi se restructurer en terme d'une démarche "clinico-développementale" et non perdurer sous un versant "développementalo-clinique".
Voir la bibliographie de l'atelier[PDF]

L’hypnose clinique : un état modifié du rapport Organisme/ Milieu
- Présenté par Renato Saiu le 18 février 2014

En nous appuyant sur le concept d’automatisme Wallonien, nous tenterons d’exposer l’intérêt pour nous de faire évoluer la définition de l’hypnose. Toute activité maintient le lien entre le Moi et l’Autre, et il n’y a pas de raison de penser qu’il en soit autrement pour l’activité hypnotique. L’induction mettant en échec certains systèmes psychiques utilisés la plupart du temps, un nouveau mode de gestion du rapport Organisme/ Milieu se met en place. Nous verrons en quoi, cet état peut être utile en situation clinique.

Année 2013

Schéma corporel et cénesthésie chez les personnalités du spectre autistique
- Présenté par Charlie Kalis le jeudi 19 décembre 2013

Comment la personne présentant une personnalité autistique perçoit-elle son propre corps ? Pouvons-nous utiliser dans cette problématique la notion de corps propre ? Comment la personne se représente-t-elle ses propres sensations internes ? Qu’en est-il de cette prétendue insensibilité ou tolérance à la douleur ? De même, qu’en est-il de l’automutilation ?
Ces questions seront posées au regard de la dynamique d’interaction entre sensibilité, motricité et psychisme, dans la logique biopsychosociale de la théorie du détour. Des aspects théoriques seront développés et l’expérience clinique tiendra nécessairement une grande place. Nous finirons notre développement sur le rôle du soignant face à la problématique autistique et plus précisément face aux activités d’automutilation.
Lire le compte-rendu de l'atelier[PDF]

L’intuition clinique, du vécu brut à l’automatisme
- Présenté par Renato Saiu le Mercredi 6 novembre 2013

Que signifie être intuitif pour un psychologue ? Doit-il se méfier de son intuition et de son ressenti ou au contraire s’y appuyer dans sa pratique quotidienne ? En considérant l’intuition comme un automatisme et la pensée qui en découle comme une activité faisant le lien entre l’organisme et son milieu, nous pourrons ouvrir le débat sur les différents positionnements possibles à une pratique éthique de la psychothérapie.
Lire le compte-rendu de l'atelier[PDF]

Année 2010

Clinique de la démence, un puzzle pour la psychologie ? L'interdépendance entre cognition et intégrité adaptative : la démence au regard de la théorie du détour.
- Proposé par : Aurélien Furlan - le 11 mai 2010

Pas de résumé disponible.
Voir l'affiche de l'atelier[PDF]

Le positionnement clinique : la réciprocité intégrative dans les enjeux de la relation clinique.
- Proposé par : Aurélien Furlan - le 23 mars 2010

Pas de résumé disponible.

La psychanalyse et la théorie du détour : Au-delà du principe de la psychanalyse : Éloge et critique au regard de la théorie du détour.
- Proposé par : Aurélien Furlan - le 3 mars 2010

Pas de résumé disponible.

Regard sur un diagnostic de psychose infantile vieillissant
- Proposé par : Renato Saiu - février 2010

En partant du point de départ d’un non sens de l’accolement des termes de psychose et d’infantile, un questionnement sur les processus en jeu est développé afin de différencier la schizophrénie d’une part et l’autisme de haut niveau d’autre part. A partir de là, un questionnement sur le positionnement du psychologue clinicien est mis en débat, dans le cas d’un individu atteint d’autisme en maison de retraite médicalisée.
Lire le Prise de notes de l'atelier[PDF]

Année 2009

Addictature: quand les dépendances régissent le qotidien.

- Proposé par : Nasser Bouguerra - le 15 décembre 2009

Lire le résumé... ...

Un carrefour épistémologique en psychologie? Du paradigme de la pensée complexe, au modèle conceptuel de la théorie du détour.

- Proposé par : Aurélien Furlan et Renato Saiu - le 9 juin 2009

Lire le résumé... A partir du texte L'intelligence aveugle tiré de l'ouvrage Introduction à la pensée complexe d'Edgar Morin, cet atelier a mis en évidence les points de congruences entre, d'une part la conception de la problématique de la connaissance énoncée par E. Morin, et d'autre part la perspective épistémlogique et le modèle conceptuel de la théorie du détour. Globalement, cet atelier a permit d'entendre en quoi la théorie du détour peut, dans le domaine de la psychologie, correspondre à la révolution épistémologique, au paradigme perdu qu'E. Morin revendique et développe dans son oeuvre La méthode, en six tomes, au gré des différents domaines de la connaissance. [PDF]

La question du positionnement clinique, au régard de la théorie du détour.

- Proposé par : Aurélien Furlan - le 27 mai 2009

Lire le résumé... A partir de l'évocation de différentes rencontres cliniques, cet( atelier a mis en évidence les enjeux et difficultés du positionnement du clinicien dans la rencontre clinique. L'instauration d'une sécurité de base comme condition d'un espace de rencontre et de travail thérapeutique, le mouvement de différenciation/ restructuration dans le va et vient des résonances de deux trajectoires qui se rencontrent. L'une d'elles en souffrance et en demande, vis à vis de l'autre par le biais de son interface de psychologue. Un psychologue dont la difficulté du positionnement revient au fait qu'il lui faut être pour soi en étant là avant tout pour l'autre (altérocentré).

L'approche Snoezelen, une pratique multi-sensorielle, au régard de la théorie du détour.

- Proposé par : Aurélien Furlan - le 13 mai 2009

Lire le résumé... Cet atelier a permis d'apprécier l'approche et la pratique Snoezelen sous l'angle de la relation à l'autre (déficient, dément...). Les concepts et notions de la théorie du détour comme la mise en forme de l'émotion, la hierarchisation et l'accessibilité des différents niveaux de l'activité intégrée, l'enjeu de la sécurité de base, la notion d'espace ludique, permettent d'éclairer ce dispositif multi-sensoriel.

De l'émotion à l'intersubjectivité dans la relation thérapeutique.

- Proposé par : Renato Saiu - le 28 avril 2009

Lire le résumé... Cet atelier s'appui principalement sur le texte "affectivité" dans l'ouvrage d'Henri Wallon, L'évolution psychologique de l'enfant, ainsi que le texte "Perspectives thérapeutiques à partir de la théorie du détour" de l'ouvrage de Lydia Chabrier, Psychologie clinique. Une analyse des sources émotionnelles vectrices d'indifférenciation dans la relation clinique, et de leur évolution a été réalisée. Ceci a permis d'appréhender le travail de différenciation, guidé par l'altérité positive que représente le clinicien dans sa position professionnelle. Ceci peut aboutir à un espace intersubjectif propice à l'élaboration, et ceci pour tout les protagonistes.

L'institutionnalisation de la personne âgée.

- Proposé par : - le 15 avril 2009

Lire le résumé... A cet atelier fut présentée la situation de personnes âgées qui fréquentent un accueil de jour ou bien résident au sein d'un EHPAD. Ceci permit d'explorer le rapport à l'institution que chacune de ces personnes a élaboré et entretient avec l'institution. Autrement dit, comment l'institution peut prendre sens ou poser difficulté dans la continuité de la sécurité de base de la personne, à ce temps particulier de sa trajectoire adaptative.

De la psychologie évolutionniste, à la théorie du détour.

- Proposé par : - le 31 Mars 2009

Lire le résumé... Lors de cet atelier, à partir de l'ouvrage "Du vrai, du beau, du bien - une nouvelle approche neuronale de JP Changeux", un exposé de l'approche évolutionniste de JP. Changeux a été réalisée. Ceci a permis dans un second temps de mettre en évidence les points de congruences entre, d'une part, cette approche évolutionniste du processus adaptatif de l'espèce humaine (en terme de variation/sélection à l'échelle de sa phylogenèse), et d'autre part, la théorie du détour et le processus d'individuation (en terme de différenciation/ restructuration de chaque exemplaire de l'espèce à l'échelle de son ontogenèse). [PDF]

Du phénomène du lapsus, à la question du discours et des affects dans la théorie du détour.

- Proposé par : Aurélien Furlan - le 3 Mars 2009

Lire le résumé... A partir du texte "Les rapports de signifiant à signifié" tiré de l'ouvrage "De l'acte à la pensée" (Wallon, 1942), cet atelier a permis de mettre en évidence la question de la mise en forme de l'émotion par l'intermédiaire de la fonctionnalité langagière. Ceci permet d'entendre autrement le phénomène du lapsus dans la dynamique psychologique, initialement étudié par Freud, puis Lacan. Un phénomène langagier où, à la lumière du détour, apparait comme la mise en forme d'une émotion à la croisée de l'activité structurelle et de l'activité fonctionnelle de l'individu global, concret en situation d'interaction langagière. [PDF]

Présentation d'un cas clinique dans le champ de l'exclusion.

- Proposé par : Claire Aniorte - le 18 février 2009

Lire le résumé... A cet atelier fut présentée la rencontre d'une personne au sein d'un CHRS (Centre d'hébergement et de réinsertion sociale). Une rencontre initialement explorée avec les outils conceptuels de la psychanalyse. Lors de cet atelier, une analyse avec les concepts de la théorie du détour, fut riche en compléments et en congruences cliniques. Globalement, ceci permit de mettre en évidence la particularité des enjeux et difficultés adaptatives, que peut rencontrer une personne qui se trouve en précarité au cours de sa trajectoire Identitaire au sein de notre milieu social actuel. [PDF]

Du concept d'automatisme, à la question de l'inconscient dans la théorie du détour.

- Proposé par : Renato Saiu - le 3 février 2009

Lire le résumé... A partir de l'extrait sur la notion d'automatisme dans l'ouvrage "personnalité et vieillissement" (Cariou, 1995), cet atelier a mis en évidence la complexité de l'automatisme dans la théorie du détour. Un concept qui trouve sa source dans les travaux d'Henri Wallon qui le définissait au niveau fonctionnel de l'activité. Mais un concept qui, dans la théorie du détour, dépasse cet héritage en édifiant l'automatisme au niveau structurel de l'activité adaptative. Ceci afin d'entendre l'automatisme structurel comme la dimension inconsciente, l'une des composantes de la dynamique du fonctionnement psychique. [PDF]

La fonction de la sexualité dans la relation de couple.

- Proposé par : Vincent Levy - le 21 janvier 2009

Lire le résumé... Trois rencontres cliniques de couples qui pratiquent le libertinage ont été présentées. Ces rencontres ont donné l'opportunité de poser un regard, autre que moraliste ou normatif, sur les comportements sexuels. Cet atelier a permis de mettre en évidence les enjeux et les processus psychiques qui sous-tendent l'activité sexuelle. Ceci sous l'angle d'une part, de la relation du couple plus ou moins intersubjective dans l'intimité du corps, et d'autre part de l'exercice du rapport à l'autre. Un rapport à l'autre que tout à chacun exerce et entreprend par l'activité et à fortiori par l'activité sexuelle chez l'adulte, cela sous toutes ces formes.

Du jeu chez l'enfant, au processus de dissociation dans l'évolution de l'intégrité psychique de la personne.

- Proposé par : Nasser Bouguerra - le 7 janvier 2009

Lire le résumé... A partir du texte "Le jeu chez l'enfant" (Wallon, 1941), cet atelier a permis de mettre en évidence comment ce qui sous-tend l'activité de jeu chez l'enfant à un temps de son développement, peut chez l'adulte s'apparenter à un processus de dissociation. Une dissociation qui peut soit correspondre à une forme fonctionnelle, soit structurelle, et où l'enjeu d'intégrité du rapport adaptatif est indirectement ou directement entrepris.

Année 2008

Présentation d'un enfant de huit ans, encoprésique, suivi en CMP.

- Proposé par : Sabrina Croisan - le 17 décembre 2008

Lire le résumé... A cet atelier fut présentée la situation clinique d'un enfant au comportement d'encoprésie. Ceci a permis d'exposer les enjeux de la sécurité de base chez un enfant et les moyens que ce dernier a pu mettre en place pour s'assurer cette sécurité. Une sécurité de base que l'enfant exerce et s'assure en fonction de son niveau de maturation physiologique, pallié de son développement psychologique dans un micro-milieu qui est le sien. [PDF]

La théorie du détour : d'une critique et d'une approche de la psycho-gérontologie à l'émergence d'une nouvelle perspective en psychologie.

- Proposé par : Aurélien Furlan - le 2 décembre 2008

Lire le résumé... [affiche] A partir du texte psychologie et vieillissement (Cariou, 1982), cet atelier a mis en évidence les bases épistémologiques de la théorie du détour. Une dialectique où la structuration et le fonctionnement psychologique humain s'abordent selon l'entrecroisement relatif à chacun, d'une double dynamique évolutive de son psychisme. [PDF]